Ces Entités dans nos Maisons

Ces Entités dans nos Maisons

Elles vivent avec vous, elles sont susceptibles de vous pourrir la vie et elles ne paient même pas de loyer : les entités. Est-ce un frisson qui parcourt vos visages livides ? Est-ce plutôt une grimace de méfiance que vous affichez ? Faisons ensemble la lumière sur ce colocataire plutôt indésirable en mettant de côté le sensationnalisme !

Dans mon travail d’harmonisation énergétique de l’habitat, il m’arrive assez souvent d’annoncer aux propriétaires des lieux qu’ils cohabitent malgré eux avec une ou plusieurs entités. Généralement, cela me donne l’occasion d’observer deux grandes catégories de réactions. La première : le doute et tout son assortiment de scepticisme compréhensible et de méfiance. La seconde : le stress et la série de vifs regards angoissés vers les quatre coins de la pièce. Parfois, certaines personnes, à la lumière de cette information, me tirent une rafale de « bon-sang-mais-c’est-bien-sûr ! », un peu comme si toutes leurs questions s’associaient soudainement à cette explication rationnelle.

Et pourtant, j’ai moi-même du mal à trouver une explications rationnelle à ce phénomène ou, du moins, une explication que je puisse partager avec certitude. Je vais donc tenter de vous apporter une base de réflexion par rapport à ce que l’on nomme les Entités.

Bouh.

Les Entités : qu’est-ce ?

Si vous cherchez « entité » sur internet – ce que je vous recommanderai d’éviter si vous souhaitez sauvegarder votre santé mentale – ou si vous discutez de ce genre de trucs autour de vous, vous remarquerez très vite que le terme « entité » veut tout dire et ne veut rien dire à la fois. Vous allez certainement trébucher sur les termes tels que « esprit, âme errante, démon, bas astral, forme-pensée, sorcellerie, miasme, défunt et autres désincarnés », en ce qui concerne le vocabulaire le plus soft – je vous ai épargné les trucs les plus hallucinogènes comme Reptiliens et les Insectoïdes — Oups.

Ce que j’en pense, c’est que, personnellement, je n’ai aucune fichtre idée de ce que peuvent bien être ces choses que je détecte avec mon fidèle pendule. Bien sûr, vous trouverez toujours des gens qui vous expliqueront ce qu’ils en pensent en tombant tantôt sur des gens sérieux que sur des gens… moins sérieux. Je vais m’efforcer de rester pragmatique.

Ce que je peux vous dire, donc, c’est que ces présences dégagent potentiellement une forme de nocivité plus ou moins élevée et qu’elles engendrent et aggravent tout un spectrejeu de mot quasiment involontairede problématiques physiques, émotionnelles et comportementales. Et puisque je préfère conserver la plus grande largesse d’esprit possible en permanence afin de n’omettre aucune piste, je suis bien prêt à admettre toutes ces choses. Après tout, qui peut vraiment – mais genre vraiment – déterminer avec une authentique objectivité dénuée à 100% de toute forme d’expression de croyance personnelle ce que sont ces entités ?

Dans le doute, donc, ma définition des entités sera la suivante – car oui, j’ai quand même réfléchi un peu à la question :

La Quantique nous enseigne que tout ce qui existe est composé d’Information, une sorte de « ligne de code » qui détermine la manière dont se propage et se réalise l’énergie. Ces Informations s’organisent en réseau : je suis un réseau d’Information où circule de l’énergie, vous aussi, la maison dans laquelle vous évoluez, le Monde, les pommes de terre, votre belle-mère, tout ce qui émet une fréquence vibratoire sur terre, tout est Information.

L’Information, c’est ça, en quelques sortes. Le film Matrix en est une métaphore très intéressante.

A mon sens, afin de suivre la base de cette explication, une entité est une Information Parasite qui génère des perturbations dans la circulation des énergies, que ce soit votre énergie ou celle de votre maison, et qui peut potentiellement générer ou aggraver des états pathologiques variés. Attention ! Je n’affirme pas non plus que toutes les entités sont forcément mal intentionnées ou malveillantes. D’ailleurs, qui sait vraiment ce que veut une entité – si elle veut vraiment quelque chose ? Il est tout à fait plausible que certaines entités souhaitent collaborer et que leur présence puisse apporter quelque chose de bienfaisant. Seulement, dans le cadre de mon travail, je m’occupe surtout d’accompagner celles qui perturbent 😉

Faites chauffer les Proton-Packs, nous allons voir comment ou pourquoi on attire à nous ces entités !

Who you gonna call ?

Si vous me posez une question du genre « Bah oui, mais elle sort d’où cette information parasite ? », je vous répondrai très certainement « Chais pas », parce que c’est la vérité. Il est possible que l’Homme la créé tout seul en cristallisant un état négatif et en lui attribuant tant d’énergie qu’elle devienne un authentique parasite tout comme il est possible que cela vienne de l’extérieur. Ou même les deux ? Ou peut-être ni l’un, ni l’autre – et ça vous avance bien, je suppose. Peut-être s’agit-t-il « simplement » d’un esprit, d’un fantôme, d’une présence… Mais tout ça, ça fait appel à un ensemble de croyances préfabriquées qui influencent forcément nos réflexions.

Ce qui m’intéresse surtout, c’est la manière dont nos maisons « attrapent » ces entités. Plusieurs cas de figures me viennent naturellement :

  • Elle vous suit, vous ou un membre de votre foyer. Tout partout où vous allez, cette entité est comme une tique plantée dans votre peau, à l’exception près qu’elle est plantée dans votre « réseau d’information » et qu’elle n’engendre pas la maladie de Lyme mais qu’elle peut générer et/ou aggraver des états dépressifs, colériques, angoissés et autres types de troubles du comportement, des troubles physiques et comportementaux, etc. Pourquoi vous suit-elle ? Parce que vous représentez une sorte de terrain favorable à sa fonction de parasite, c’est à dire qu’elle peut vivre en générant chez vous des états négatifs spécifiques et qu’elle peut s’en nourrir. Vous avez pu l’attraper à l’extérieur, chez des amis, au cinéma, à l’hôpital, au supermarché, etc.
  • Elle vit dans votre maison, peu importe qui y habite. Je vois souvent ça, dans mes interventions et plus particulièrement dans les vieilles bâtisses. Ces entités s’attachent davantage au lieu qu’aux habitant. Il y a de grandes chances qu’elles aient décidé de s’installer dans votre domicile avant vous et qu’elles y resteront après votre passage, en provocant, au passage, des perturbations à différents niveaux pour tous les habitants qui s’y succéderont. Il est également possible qu’elles soient liées à certains objets, mais là encore, ce n’est qu’une observation innocente. C’est bien plus compliqué que cela, mais si vos problèmes ont commencé à votre emménagement dans un lieu en particulier et qu’ils s’évanouissent dès que vous quittez la maison où dès lors que vous avez déménagé, c’est une explication plausible.
  • Elle vous suit dans tous vos déménagements avec vous. L’entité vivait là avant vous, mais elle a décidé de vous suivre partout dans toutes vos maisons, jusqu’à ce qu’elle trouve un hôte plus adapté. L’inverse est tout à fait valable aussi, je pense qu’il est possible qu’une entité suive une personne et qu’elle décide de rester dans un lieu qui lui semble favorable, que vous déménagiez ou non.
  • Elle suivait quelqu’un d’autre, mais ce quelqu’un l’a inconsciemment laissée chez vous. Comme les puces qui sautent de chien en chien, les entités peuvent sauter de personne en personne et de personne en maison pour trouver l’hôte le plus satisfaisant. N’en voulez pas à vos visiteurs, ils ne l’ont vraiment pas fait exprès.

Tout cela semble très compartimenté ou très codifié, mais en vérité, c’est comme une invasion de puce : l’origine importe peu, il faut traiter l’hôte et l’environnement et, dans ce travail avec les entités, c’est toujours de cette manière que je procède. Je détermine si l’entité est liée à une personne spécifique ou à la maison – ou les deux, why not ?

Ensuite, je romps le lien d’attachement d’une manière douce et bienveillante avant de procéder à une forme de processus de deuil pour cette entité, afin qu’elle puisse passer à autre chose. A quoi ? Je n’en sais rien. Par contre, j’observe qu’à chaque fois, le taux de nocivité ambiant chute de manière instantanée et je suis incapable de la détecter à nouveau. Troublant, non ?

Amateurs.

C’est l’heure d’une petite anecdote qui fait plaisir. Peu de temps avant cet article, je suis intervenu auprès d’un couple dont la petite fille souffrait d’énurésie le terme plus médical pour désigner le pipi au lit -, une pathologie dont j’ignorais l’existence. Au cours de mon diagnostic énergétique, je détecte la présence d’une entité que je neutralise par la suite. Dix jours plus tard, je reçois un mail enthousiaste des parents qui m’informait que leur petite fille n’avait plus fait de crise alors que ce couple essayait en vain de la faire soigner depuis des années par tous les moyens et qu’elle souffrait de ces maux toutes les nuits ! J’étais moi-même scié. Ce bref exemple illustre très bien la manière dont nous sommes influencés par notre environnement au niveau énergétique.

 

La Vidéo

Eh oui, je vous ai fait tout lire alors que j’ai fait une vidéo qui reprend tout ça. Honte à moi ! Néanmoins, c’est un bon moyen de partager l’information 😉

J’espère que cette introduction aux entités ne vous aura pas paru trop nébuleuse ou trop étrange.

Avez vous déjà eu à faire à des entités ou à ce genre de trucs dans vos maisons ?

Si vous n’en avez aucune idée, je propose toujours des diagnostics que je peux effectuer à distance. Voici le lien le plus utile : prendre contact.

Par soucis de prudence, veillez à ne jamais déranger ce que vous ne pouvez pas maîtriser. Si vous avez un doute, tournez vous vers un professionnel 😉

Quentin

Cet article a 17 commentaires

  1. Mwhai. L’article est très bien fait. Je les entends parfois et même les sens me « toucher ». Ce sont des suceures d’énergie. Comme c’est bizarre . Je tombe sur cette article alors que hier soir je me suis rendu compte que je n’étais pas tout seul lol . Bref…. Je loue ce studio depuis environ un mois mais ça a commencé en revenant de vacances de Noël.. Encore une quinzaine de jours à tenir.. Ou pas Grgrgr

  2. bonjour Quentin,
    merci pour ton article
    Je me suis reconnue dans un des 4 cas de figure. J’ai acheté une vielle maison il y a 2 ans, auparavant habitée par une dame âgée. J’ai fait avec des amis un rituel pour nettoyer énergétiquement la maison à mon emménagement et pour demander à l’âme de l’ancienne propriétaire de partir vers la lumière. Tout s’est bien passé, et en plus, je sens que mon chat a pris le rôle de gardien du lieu. Mais quand mon chat dort dehors, il m’est arrivé plusieurs fois d’être réveillée soudainement en pleine nuit par un très grand bruit sec et rapide , genre gros claquement, tout proche de moi. . As- tu déja vu ce type de manifestation ? Je ne suis pas très rassurée. Merci

    1. Bonjour Véronique,
      Merci pour ton commentaire 🙂

      Bon réflexe de faire un nettoyage à l’emménagement.
      Eh bien, non, je n’ai jamais vu ce genre de manifestation. Mais, d’un autre côté, on n’est jamais à bout de surprises dans le domaine énergétique ! J’ai cependant entendu pas mal de trucs (de sérieux à foireux) sur les pouvoirs des chats et leur connexion en lien avec les énergies des lieux.
      Je serai très curieux de mener un diagnostic de ta maison, juste pour avoir une idée de ce qu’il s’y passe 🙂

  3. Coucou ! J’ai beaucoup apprécié ton article. Je le trouve plein d’humilité quand tu parle de ses entités justement parce que tu leurs donne pas de nom, tu ne met pas dans des cases et tu « va à l’essentiel» c’est une méthode de travail qui me parle beaucoup parce que plus c’est simple moins le «mental» n’a de place…je ne sais pas Si ce que je dit est claire en tout cas cet article tombe à point nommé car il répond à une question que je me posais en moi même ce matin et j’en suis très contente.

    1. Bonjour Clémence et merci pour ce commentaire qui fait forcément plaisir 🙂
      L’humilité est de mise à mon sens parce que personne ne peut vraiment savoir ce qu’il en est et j’ai tendance à me méfier des personnes qui parlent de tout ça avec des certitudes invariables, parce qu’ils omettent forcément des choses et laissent leur mental (pour reprendre ton mot 🙂 ) exprimer leurs croyances.
      En tout cas, si ça a pu répondre à une question, c’est parfait ! Mission accomplie 😀

  4. Bonjour.
    Article très intéressant.
    En ce qui concerne les entités non négatives, un professionnel m’a dit que même si elles étaient « bonnes », qu’ elles nous veulent du bien, une entité reste nocive dans le sens où elles nous pompent beaucoup d’énergie.
    Et que du coup, il faut absolument s’en débarrasser pour retrouver énergie et vitalité.

    Petite question : j’ai fait nettoyer mon appartement dans lequel j’avais les signes d’une entité (au départ « juste » une pesanteur, des oppressions…. jusqu’à une certaine nuit* où j ai eu des signes qui m ont un peu terrifiés je dois dire). Je suis allée voir un professionnel (autre que celui cité plus haut) qui a nettoyé mon appartement (par photos), moi , et mes enfants (par photos aussi).
    Il m a fait téléphoner à une personne qui a elle aussi nettoyé l appartement (car les lieux a distance sont plus sa spécialité à elle….).
    Le soir même j’ai constaté directement une différence, l’air était léger, Je pouvais enfin rentrer dans la chambre de mes enfants sans oppression…. plus aucun signe de présence.
    J ai toutefois eu l impression d un retour de présence (ou une autre?) au fil des mois (Sur moins d un an), beaucoup plus légère.
    Est ce possible que la même revienne ? Je pense que non si elle est partie vers la lumière. Est ce une autre entité? Votre article m’aiguille sur le pourquoi du comment.

    Pour les enfants et moi, je n’ai remarqué strictement aucun changement (a moins que ce changement puisse avoir lieu qq mois plus tard , mais ce changement correspond plus selon moi au suivi de mon fils au niveau période, évolution…).

    *cette fameuse nuit, 5 phénomènes ont eu lieu, tous à une demi heure d’intervalle …
    Le 1er lorsque je commençais à tomber dans le sommeil, les bouteilles en plastique vide de la poubelle jaune sont tombées… Il n y avait aucune raison visible surtout que je n y avais pas mis les pieds depuis 4 heures, … mais pourquoi pas… courant d air léger (dans une pièce fermée… … …).
    Je m endors, et là un bruit au niveau de la porte de la chambre. Je dormais donc pas trop su si c était la poignet ou comme si on frappait à la porte…..
    Je me rendors et je me réveille au 3eme son (qd on se réveille on est parfois capable de dire que ce n est pas le 1er son fait, je ne sais pas si vous me suivez lol) au dessus de la tête un peu en arrière. Pas un bruit dans le mur ni au plafond, non à une trentaine de cm au dessus, un bruit genre un peu métallique que je n avais jamais entendu et qui ne pouvait être fait par rien du tout autour de moi !
    Puis, je me réveille à nouveau avec un bruit plutôt a côté de mon lit.
    Je réussi à me rendormir (ne me demandez pas comment) Et mon dernier réveil à 4h du matin a eu lieu en sentant une pression sur mon tibia droit, pression qui me tirait (sans me bouger) vers le bas de mon lit et qui ne m a lâché que lorsque j ai enlevé brutalement ma jambe. Là j ai vraiment flippé !!

    Merci pour votre article.

    1. Bonjour Setéphanie, et merci pour ce commentai… roman ! 😀
      Pour les « entités positives » (même si je n’aime pas le terme) dont parlait Karine, il circule effectivement l’idée que leur simple présence peut amener des perturbations parce qu’elles puisent dans la même source d’énergie que nous. Je vais rester dans le ton d’ouverture de l’article et admettre que c’est possible sans pour autant affirmer que c’est comme ça que ça se passe 😛 Quoi qu’il en soit, merci pour cet apport dans la réflexion des commentaires !

      Par rapport à votre maison, c’est assez étrange (et flippant, j’imagine) !
      C’est difficile de dire si la même entité peut revenir après avoir été raccompagnée. J’aurai tendance, comme vous, à dire que c’est peu probable ou peu logique, et qu’il s’agit d’une toute autre entité, mais cet univers n’est pas soumis aux mêmes lois que nous, alors tout est possible, je suppose.

      Quoi qu’il en soit, ça fait beaucoup de pros qui ont regardé chez vous, j’ignore si vous avez envie d’avoir un autre avis, mais cela pourrait au moins apporter un éclairage ou de l’information.
      Encore merci et bon dimanche 😀

  5. Suis d’accord avec yann et karité

  6. Vaincre le mal ne consiste pas forcement a le détruire, vaincre le mal c’est ramener l’entité vers la lumière si c’est possible pour qu’elle se libère et re rentre dans le cycle. Vous en serez peut etre une un jour … Sinon moi je porte une opaline en permanence sur moi : Impec.

    1. Bonjour Yann, merci pour votre commentaire,
      Effectivement, il n’est pas question de détruire quoi que ce soit, mais d’accompagner, comme je le dis dans l’article : « je romps le lien d’attachement d’une manière douce et bienveillante avant de procéder à une forme de processus de deuil pour cette entité, afin qu’elle puisse passer à autre chose. », comprenez la « lumière », « l’ailleurs » ou « autre mot pour désigner la même chose » 🙂
      Merci pour la pierre, ça pourra servir à d’autres personnes qui liront votre commentaire 😀

  7. Très bel article!
    En revanche nous ne savons pas, comme vous le dîtes, ce qu’est réellement une entitée … du coup je trouve cela réducteur que de dire entitée = négativité.
    Il y a des entitées positives qui sont là pour nous tirer vers le haut et qui sont bien différentes de celles dont vous parlez ici mais peut être les nommez vous différemment?

    1. Merci pour votre commentaire 🙂
      Je suppose que c’est juste : si des entités génèrent un déséquilibre sur tous les plans, certaines doivent logiquement faire l’effet inverse, le raisonnement n’est pas fallacieux. « Là où il y a le court, il y a le long », comme dirait l’autre.

      Cet article ne se veut pourtant pas réducteur (au contraire !) mais je comprends ce que vous voulez dire.
      Lorsque j’interviens quelque part, mon travail est de capter les sources de nocivité, celles qui, justement, amènent un déséquilibre, dans le but de les harmoniser. Des entités, j’en ai déjà détecté un bon paquet et je mesure toujours la qualité de leur influence (de « désastreuse » à « parfaite »), la force de leur influence (de « nulle » à « extrême ») et je demande si j’ai la permission d’intervenir.

      Jusqu’à maintenant je n’ai encore jamais détecté d’entité dont l’influence soit « Bonne ». J’ai déjà eu « Moyen », une fois, c’est à dire « aucune influence particulière », mais jamais d’entité qui encourage la santé/le bien être. J’ignore si c’est parce que je me concentre uniquement sur la nocivité ou si parce que, comme vous dites, je nomme les entités qui nous tirent vers le haut autrement.

      Comment les appelleriez-vous, ces entités qui nous tirent vers le haut ? 🙂

  8. Bonjour , j’ai ce problème d’être suivi par certaine présence en superposer un bruit de fond une grisaille dans ma solitude et ça depuis le début de l’ans 2000 ! Ça gruge mon énergie et ça semble vouloir être toujours présent pour continué de s’en prendre et de me n’ enlever ! Moi j’ai continué mon évolution j’ ai les couleur à mon aura mais voilà je reste pareil avec ce cecle noir autour de moi mon environnement et cela vient de l’extérieur et pas de moi ! C’es bien difficile à vivre !

    1. Bonjour Eric, merci pour ce témoignage.
      L’évolution personnelle est effectivement capitale pour empêcher ces « présences parasites » de s’accrocher à soi, mais ce que vous citez est le point de départ exact de ma démarche : on peut faire tout ce qu’il faut au niveau de l’épanouissement de soi, parfois, le problème vient de l’extérieur et il faut traiter l’environnement, un point qui est malheureusement trop souvent négligé.
      Avez vous déjà essayé de traiter votre environnement justement ? 🙂

  9. Je suis heureux de voir que j’ai exactement les mêmes résultats. Merci de partager.

  10. Article intéressant.
    Il me semble avoir déjà lu des articles sur ce que tu appelles ici les entités rattachées aux personnes. Elle étaient nommées « larves énergétiques ». Je ne sais pas si c’est du pareil au même m’enfin on s’en fiche ^^
    Je vais explorer de nouvelles pistes avec mon pendule, merci !

    1. Merci 🙂
      En ce qui concerne les « larves » et savoir si c’est pareil ou autre chose, je n’en sais rien non plus. C’est comme le terme « Miasme » qui se rapproche beaucoup de ce que tu évoques. L’un dans l’autre, blanc bonnet et bonnet blanc.
      Tu me fais penser que j’ai oublié de préciser un truc important : par prudence, il vaut mieux ne rien déranger à ce niveau si on pense ne pas être prêt à les gérer 😉
      Bonne pratique !

Laisser un commentaire

Fermer le menu